Facebook
Colonies de vacances pour enfants et adolescents

Chères familles, les horaires et lieux de rendez-vous sont
communiqués par courrier 2 semaines avant le départ.

Rechercher une colo
Tonnelle installée sur un coin d’herbe dans la cour d'un centre

Aménager l’espace en colo : la cour

Certains centres de vacances disposent d’une grande cour, parfois semblable à celles des écoles. Mais ce grand espace vide mérite d’être aménagé pour que les enfants se l’approprient pleinement.

Transformer un établissement scolaire en colonie de vacances, voilà le défi auquel sont souvent confrontés les directeurs de séjours. Pour l’organisation de ses colos, Wakanga loue parfois ce type d’établissement, du fait de la raréfaction des centres de vacances, dont beaucoup ont fermé leurs portes voici quelques années. L’enjeu est alors de réfléchir à l’aménagement d’un lycée ou d’un collège pour le transformer en lieu de vie agréable pour des vacances. C’est une expérience menée notamment dans notre colonie de vacances à Etel (Morbihan).

Certains de ces établissements sont dotés d’une grande cour, parfois sans aucun aménagement. Dans ces conditions, les enfants ne l’investissent que comme un lieu de dépenses physiques aux possibilités limitées. Or, en centre de vacances, la cour n’est pas qu’un lieu pour se défouler : certains enfants veulent s’isoler, d’autres discuter au calme, quelques-uns y faire des jeux déguisés... L’aménagement de la cour a pour objectif de répondre à ces différents usages. Elle doit être pensée dans la globalité du centre de vacances : elle est un des lieux d’activité du centre et non un lieu à part, qui serait secondaire parce que les adultes y laissent plus de liberté aux enfants que dans d’autres endroits.

Idées d'aménagements pour permettre le jeu dans la cour

Dans les centres de vacances qui sont loués, on imagine aisément que les aménagements ne pourront être que temporaires. Si un mur d’expression graphique ou la conception d’un mur d’escalade peuvent sembler tentants, il faudra au préalable convaincre le chef d’établissement de l’intérêt du projet ! Nous nous concentrerons donc dans cet article sur des aménagements permettant d’être démontés facilement sans laisser de traces.

Les rondins : facilement récupérables, des rondins de bois de différentes tailles permettent de créer des jeux d’équilibre en les associant. On les choisira en fonction de leur poids : les enfants doivent pouvoir les déplacer seuls pour concevoir leur propre parcours.

Les tonneaux : dans le même esprit que les rondins, des tonneaux de plastique lavés et décorés pourront être installés comme module de parcours, notamment pour les plus jeunes enfants. Il suffit aux enfants de les faire rouler pour créer un aménagement particulier.

La tonnelle : placée dans un coin de la cour à l’ombre, la tonnelle permet aux enfants de se retrouver dans un espace intimiste, soit pour s’y reposer après un jeu, soit pour y discuter tranquillement. On la choisira avec des barres métalliques d’un seul tenant (et non des mâts téléscopiques) pour une meilleure solidité. Elle devra être arrimée au sol, soit par des piquets plantés dans l’herbe, soit par des piquets vissés sur des caillebotis. Ces derniers fourniront en plus un revêtement agréable où les enfants pourront y marcher pieds nus dans la chaleur de l’été.

Les panneaux de basket : lestés avec de l’eau – ou encore mieux du sable - les panneaux de basket mobiles seront adaptés à la taille des enfants. Il est souhaitable que le terrain soit clairement délimité pour que les joueurs ne soient pas dérangés par d’autres enfants durant la partie. Certains panneaux proposent un double emploi : ils possèdent à la fois un panier de basket et un but de foot pour s’adapter aux envies des enfants.

La malle matériel : déguisements, massues de jonglage, diabolos, ballons… La malle matériel peut contenir beaucoup de choses, mais il est alors important de prévoir une répartition thématique du matériel pour éviter le fouillis qui n’incite pas à les enfants à démarrer une activité.

Enfin, il semble important de rappeler que si certains aménagements permettent aux enfants de grimper ou de sauter, les accidents dans les cours aménagées ne sont pas différents de ceux qui peuvent se produire dans une cour sans aménagement. Il faut simplement veiller à l’entretien régulier du matériel et procéder aux réparations si nécessaire pour éviter tout accident lié au matériel en lui-même.


A découvrir dans la même rubrique