Retrouvez Wakanga sur FacebookRetrouvez Wakanga sur TwitterLes colonies de vacances en vidéo
Mon espace personnelMot de passe oublié
Colonies de vacances été 2016 pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

Petites vacances : une pause pour se ressourcer

Un programme d’activité peu chargé, qui laisse une grande souplesse, est une nécessité pour les séjours organisés lors des petites vacances.

Un programme d’activité peu chargé, qui laisse une grande souplesse, est une nécessité pour les séjours organisés lors des petites vacances.

A l’heure où la question des rythmes scolaires de l’enfant est âprement discutée, celle du rythme des vacances mérite aussi d’être étudiée. Cela regarde directement les acteurs éducatifs, qui s’estiment justement mis à l’écart du débat actuel.


Publié le 26/02/2013
Actualisé le 23/05/2016
Article lu 723 fois
0 commentaire

Comment concevoir des séjours où le respect du rythme de l’enfant n’est pas un vain mot ? Où la coupure d’avec le milieu scolaire prend tout son sens ? C’est tout l’enjeu des colonies de vacances proposées durant les congés d’hiver ou de printemps.

Wakanga a fait le choix, pour les prochaines colonies de vacances à Pâques, d’organiser des séjours sans activité dominante : les séjours ne sont pas centrés sur une thématique précise, pendant lesquels une progression particulière serait recherchée. La priorité est donc donnée à l’émergence d’activités variées, qui mélangent domaine manuel, sportif, d’expression…

Un choix qui peut sembler simple mais qui va à contre-courant d’autres propositions de séjours proposés par des confrères. Car on assiste depuis peu à l’émergence de colonies labellisées « vacances utiles » et sanctionnées par la remise d’un diplôme : apprendre à nager, apprendre le secourisme, etc. Sous des dehors parfois séduisants, ces séjours surfent néanmoins sur l’idée que le temps des vacances devrait être rentabilisé. Et que, quitte à payer un séjour, il devrait déboucher sur une médaille marquant le passage d’une étape.

Cela pourrait sembler anodin si tout le programme du séjour n’était pas bâti uniquement autour d’une seule activité. Ces formules copient les stages proposés aux adultes avec une intensité qui confine parfois au dégoût pour les enfants. Ces  derniers, plus encore sur un temps de vacances, sont pourtant en attente d’activités qui vont répondre à leurs différents besoins (besoin d’expérimenter, besoin de jouer, besoin de rêver, etc) et non d’une seule activité, par essence incomplète.

Aussi, nos séjours de vacances de printemps sont articulés autour d’une conception simple : c’est le milieu environnant qui est le support principal pour le développement d’activités variées. Notre séjour en bord de mer à Port-Louis (56) mêle ainsi découverte du milieu marin, atelier cuisine, apprentissage du labo photo, etc. Même chose pour notre colonie à Pâques à Hédé (35), implantée à la campagne : la découverte de l’équitation, la fabrication de jouets en bois et les grands jeux de plein air se taillent la part belle.

Enfin, on ne peut traiter la question du rythme de vie de l’enfant sans évoquer celle du lever individualisé. Il est nécessaire, pour favoriser une récupération qui tienne compte des besoins de sommeil propres à chacun, de mettre en place une organisation où les enfants peuvent se lever de façon échelonnée, lorsqu’ils ont réellement fini de dormir. Cela demande une organisation pointue et de s’affranchir des horaires matinaux que veulent parfois imposer les prestataires d’activités. D’où un travail de négociation important pour le directeur, mais dont les enfants bénéficieront directement.



Dans la même rubrique


Commenter cette page

Laisser un commentaire



Soyez le premier à commenter cette page !