Facebook
Colonies de vacances pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

Les colos, une aventure citoyenne à préserver

Photo de groupe lors d'un séjour surf

Malgré une baisse de fréquentation en 2016, les colos peuvent empêcher leur déclin.

Après une baisse de fréquentation progressive, les colonies de vacances parviendront-elles à enclencher une dynamique inverse ? Pour cela, elles auront besoin d'un large soutien.


Publié le 28/10/2016
Actualisé le 28/10/2016
Article lu 1170 fois
0 commentaire

Au cours de l'été, malgré une actualité sportive chargée entre Euro 2016 et Jeux Olympiques au Brésil, les médias ont régulièrement consacré des sujets sur les colonies de vacances. Surtout, contrairement aux années passées, les colos ont fait parler d'elles en bien : pas de centre contraint d'être vendu faute d'argent, pas de fait divers tragique mais des reportages globalement positifs sur les séjours. Dans une stratégie de reconquête du public, les médias jouent un rôle important. Rappeler que la colo existe et qu'il s'y passe chaque jour des moments formidables est une absolue nécessité. Cela contribue peu à peu à dépoussiérer l'image des colonies de vacances et à montrer ce qu'elles sont réellement, alors que beaucoup des parents d'aujourd'hui ne sont eux-mêmes pas partis en séjour et n'ont pas de référence en la matière.

Pour autant, le ministère de la Jeunesse et des Sports a enregistré une baisse de fréquentation des séjours, avec 57.000 enfants de moins en 2016 qu'en 2015. Si la chute diminue, la tendance à la baisse est toujours là. Il faut donc soutenir l'effort entrepris par les organisateurs depuis plusieurs années : ils ont agi sur différents leviers, notamment en rassurant les familles sur la qualité des séjours et en révisant progressivement les tarifs de leurs prestations. Mais un soutien plus large reste nécessaire. Les collectivités publiques agissent ainsi sur les départs en vacances en subventionnant largement des séjours : les mairies doivent poursuivre leurs politiques de départs en vacances pour les enfants. L'aide financière des CAF pour les vacances collectives doit également être pérennisée voire sanctuarisée, tant elle représente un coup de pouce capital pour certaines familles.

L'été dernier, Wakanga a demandé à un jeune stagiaire, Guillaume Viger, de réaliser différentes vidéos présentant les séjours de vacances. Destinées au départ à illustrer notre site, ces images méritent pourtant une diffusion plus large. A partir de séquences enregistrées dans des séjours différents, avec de jeunes enfants comme avec des ados, au bord de la mer comme à la montagne, Wakanga a pu monter un clip appelant à défendre les colonies de vacances. N'hésitez pas à le partager et à le diffuser dans vos réseaux. Merci !


Allumer un feu de camp, dormir avec de nouveaux copains, apprendre à bricoler, se débrouiller sans ses parents... C'est fou tout ce qu'on peut faire en colonie de vacances... Continuons à défendre les séjours collectifs et leurs bienfaits pour les enfants !



Dans la même rubrique


Commenter cette page

Laisser un commentaire



Soyez le premier à commenter cette page !