Facebook
Colonies de vacances pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

L’écart d’âge en colonie de vacances

Enfants dans la forêt

Des fratries partent souvent plus facilement dans un même séjour lorsqu’elles ont l’assurance de pouvoir se voir quotidiennement.

Certains séjours de vacances accueillent des enfants avec une amplitude d’âge variée, avec parfois jusqu’à six ans de différence entre les participants. Cette formule, plébiscitée par Wakanga, offre de nombreux avantages pour les enfants.


Publié le 09/01/2015
Actualisé le 10/01/2019
Article lu 1344 fois
1 commentaire

Au téléphone, vos questions sont rituelles : « Mon enfant a 11 ans et demi, n’est-il pas déjà trop grand pour un séjour 6-12 ans ? » Ce type d’interrogations est très fréquent chez les parents quand vient l’heure de choisir une colonie de vacances. La crainte sous-jacente, c’est d’inscrire son enfant dans un séjour « pour petits » qui ne lui conviendra pas. Mais le fonctionnement des séjours qui accueillent une grande amplitude d’âge a été étudié pour éviter ce type de désagréments.


Des activités de petits, vraiment ?


L’entrée au collège marque chez les enfants l’arrêt de beaucoup de jeux. Certains refilent leurs Playmobil à la petite soeur sitôt la rentrée en 6ème, d’autres ne se lancent plus dans des jeux spontanés comme dans la cour de récré au CM2, etc. La sixième, c’est du sérieux et beaucoup d’enfants se forcent à adopter les codes attendus. Et pourtant… Nos animateurs rencontrent chaque année des enfants de 12, 13 ou 14 ans qui se passionnent pour des jeux de plein air ou qui se lancent dans de folles constructions avec des Kaplas, qu’on pourrait croire réservés aux plus jeunes. Pourquoi ? Parce que ces jeux à l’intérêt universel répondent d’abord à leurs besoins : l’esquive, l’adresse ou la stratégie sont des compétences que les enfants se plaisent à développer. Et si ces compétences n’ont pu etre entièrement satisfaites durant l’enfance, il est logique qu’elles resurgissent à l’adolescence.

L’enfance et l’adolescence ne sont pas des périodes linéaires. Il y a parfois des « retours en arrière » qui ne sont en rien une régression : les enfants ne grandissent pas à marche forcée, ils ont besoin de retirer tout l’intérêt des activités qui leur sont proposées en fonction de leur rythme propre. Voilà notamment pourquoi Wakanga a fait le choix de proposer des colonies de vacances à destination d’enfants de 6 à 12 ans. Contrairement au collège, où la segmentation par classe induit des comportements codifiés, la colonie de vacances bénéficie d’une organisation plus souple : bien souvent, les enfants ne connaissent tout simplement pas leur âge respectif. Ainsi naissent des amitiés entre des enfants de 11 ans (scolarisés en CM2) et des enfants de 12 ans (scolarisés en 6ème), qui auraient difficilement existé autrement.


Une adaptation aux âges


Pour autant, Wakanga veille à créer des conditions propices à la cohabitation entre enfants d’âge différent. D’abord, il existe majoritairement 2 groupes d’âge sur ce type de séjour : les 6-9 ans et les 9-12 ans. Leur rythme de vie est différent : l’heure de coucher n’est ainsi pas la même parce que leurs besoins de sommeil varient. De même, les activités sont adaptées à leurs capacités physiques : il est évident qu’on ne fait pas le même parcours en vélo suivant qu’on a 7 ans ou 12 ans ! Certaines activités, comme l’atelier bois, ont la même base commune mais les réalisations produites varient suivant l’âge et le degré de compétence de chaque enfant. Dans le centre de vacances, des espaces sont clairement réservés à telle ou telle tranche d’âge, garantissant l’aménagement d’un mobilier ou la mise à disposition de jeux adaptés aux possibilités de chacun.

La vie collective, lorsqu’elle est vécue en grand groupe, freine trop souvent la liberté des enfants. Les contraintes de toutes sortes – logistiques, financières, humaines, … – viennent entraver le désir d’activité et frustrent finalement tous les participants. A l’inverse, un découpage en petits groupes d’environ 15 enfants d’âge homogène garantit à la fois des activités adaptées et une vie collective plus facile, centrée sur les intérêts propre à une tranche d’âge déterminée. Au cours de la journée, la structure de la vie collective alterne entre grand groupe et petit groupe, permettant par exemple à des frères et soeurs de se retrouver avec plaisir lors du déjeuner ou en fin de journée.


Une motivation à partir pour les fratries

Le départ des fratries est justement facilité lorsque le séjour propose une large amplitude d’âge. La présence d’un frère ou d’une soeur contribue parfois à rassurer le cadet et peut alors devenir un facteur déclenchant le départ, malgré des réticences initiales. Au-delà de raisons pratiques, l’inscription d’une fratrie en colo est donc un moyen d’encourager les plus jeunes à partir, avec l’assurance d’activités adaptées à leurs âges respectifs. Sur le terrain, nos équipes constatent souvent que les fratries se détachent assez naturellement au bout de quelques jours, dès que chacun a pu se faire des copains. La relation n’est donc pas envahissante.



Dans la même rubrique


Commenter cette page

Laisser un commentaire


Candice | Publié le 25/05/2016

c’est vrai que dés que l’ont entre en 6 eme, on ne joue plus trop car jouer au loup ou a cache cache au collège,c’est la honte devant les autres alors que en colonie, on est libre de courir et de jouer sans être critiqué.C’est cool :)