Facebook
Colonies de vacances pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

Le retour des cartes postales de colo

Carte postale de l'Auberge des Korrigans

La carte postale du séjour L’Auberge des Korrigans, proposée aux enfants durant leur séjour.

Il y a encore 50 ans, de nombreux organisateurs de séjours éditaient des cartes postales que les enfants pouvaient envoyer à leurs proches. L’été dernier, Wakanga a remis cette pratique au gout du jour.


Publié le 02/11/2014
Actualisé le 10/01/2019
Article lu 1227 fois
0 commentaire

Populariser l’action éducative des organisateurs et inciter au don d’argent : tels étaient les deux objectifs poursuivis le siècle dernier par les organisateurs de colonies de vacances qui éditaient des cartes postales. Les clichés présentant les lieux de vacances ou les activités étaient parfois accompagnés de commentaires, témoignant de la prise de poids des enfants en colo ou relatant les investissements réalisés dans de nouveaux dortoirs grâce au concours financier des donateurs. La carte postale avait alors un rôle de promotion de l’action éducative des colos.

La pratique a ensuite évolué, les cartes postales n’étant plus accompagnées de messages particuliers. Les centres de vacances ont été mis à l’honneur sur les cartes postales jusqu’à la fin des années 80. A partir de cette date, le nombre de cartes postales de colos s’est effondré. Cela correspond à l’émergence de deux tendances : la concurrence du Minitel, largement utilisé dans les colos, pour transmettre des messages aux familles et le raccourcissement de la durée des séjours : doit-on vraiment donner des nouvelles quand le séjour dure une semaine au lieu des trois semaines qui étaient la norme avant ? Enfin, l’arrivée massive d’Internet a enterré définitivement l’édition des cartes postales, tant l’objet a paru désuet face à la simplicité de l’e-mail ou du blog pour donner des nouvelles.

Et pourtant… Les enfants aiment toujours envoyer des cartes postales. Leurs valises déballées le premier jour contiennent souvent un lot d’enveloppes timbrées et libellées pour leurs familles ou leurs amis. Le contenu du courrier est inchangé depuis des décennies : il permet de raconter ses aventures, les copains de la chambre, la nuit sous la tente… Pour accompagner cet intérêt pour la correspondance, Wakanga a choisi d’éditer l’été dernier un lot de cartes postales du séjour L’Auberge des Korrigans à Montfort-sur-Meu. Plus appréciées que les cartes postales du commerce, ces cartes ont notamment eu pour effet d’aider les enfants à mobiliser leurs souvenirs grâce aux images représentées, facilitant l’écriture. Certains ont aussi coché sur la photo l’endroit de la chambre où ils dormaient…

Ne cachons pas non plus que ce type de carte postale est un vecteur promotionnel pour Wakanga. Nos cartes postales finissent épinglées sur le tableau de liège à l’entrée de la maison, aimantées au frigo de la cuisine, etc. Nous le savons et nous en sommes plutôt fiers. A l’heure où les séjours de vacances voient leur fréquentation baisser, c’est aussi un moyen de rappeler par l’objet que les colos sont d’une évidente actualité. Valoriser les colonies de vacances doit être un combat de tous les instants. Si la promotion nationale est d’abord l’affaire de nos institutions, elle doit également être relayée par les organisateurs eux-mêmes.



Dans la même rubrique


Commenter cette page

Laisser un commentaire



Soyez le premier à commenter cette page !