Facebook
Colonies de vacances pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

Comment les colos agissent sur la confiance des enfants

Bienveillance, écoute active, empathie : les colos permettent aux enfants de gagner en confiance

La colo aide les enfants à se sentir capables de faire seuls et à acquérir de l'assurance.

On parle souvent de toutes les activités variées qu'offre une colonie... mais bien plus rarement de tous les bienfaits qu'elle apporte aux enfants sur leur confiance en eux ! Pourtant, la vie loin des parents aide les enfants à construire une image positive d'eux-mêmes.


Publié le 30/01/2017
Actualisé le 30/01/2017
Article lu 1671 fois
0 commentaire

Dans le catalogue de Wakanga, nous vous présentons les activités proposées, le cadre de vie et l'hébergement de chaque séjour, notre taux d'encadrement bien supérieur aux normes règlementaires... Pourtant, nous ne disons pas grand chose de certains apports essentiels d'une colonie de vacances : la prise d'autonomie, l'entraide avec les copains, les compromis négociés, la participation à la vie collective... Au milieu de tous ces apprentissages, la colo permet aussi aux enfants et aux adolescents de gagner en confiance grâce aux activités proposées, à la posture bienveillante des adultes et à l'implication de chacun dans la construction de ses vacances. Autant de bienfaits qui méritent d'être soulignés dans cet article. Et peut-être, l'année prochaine, en parlerons-nous plus longuement dans nos catalogues de séjours !

Des apprentissages libres

Certaines activités en colonie de vacances participent tout particulièrement au renforcement de la confiance en soi. C'est le cas par exemple de l'atelier bois, proposés dans plusieurs de nos séjours. Les enfants et les ados ont à disposition du vrai matériel de bricolage, composé de scies, de marteaux, de râpes et bien sûr de nombreuses chutes de bois. De leurs mains peuvent naître différents jouets ou constructions. Et pourtant, il en faut de la ténacité pour arriver à l'objet désiré !

Lors d'un séjour d'été, Dylan avait eu envie de découvrir cette activité. Il était content jusqu'au moment où il a découvert que scier était particulièrement long ! Le bois résistait, ses gestes étaient parfois brutaux sous l'effet de la déception et des soupirs n'ont pas tardé à arriver. Mais la colonie offre du temps aux enfants : l'animatrice a pu être présente aux côtés de Dylan pour l'aider et décomposer les gestes nécessaires pour arriver au résultat souhaité.

La disponibilité de l'adulte est essentielle pour encourager les enfants et valoriser les progrès accomplis. En ce sens, des taux d'encadrement resserrés (1 animateur pour 6 enfants chez Wakanga en règle générale) permettent une attention et un accompagnement individuels qui rejaillissent directement sur la confiance des enfants lorsqu'ils arrivent au terme de leur fabrication. Mais cela ne serait rien sans l'appel à leur créativité :

Après deux passages à l'atelier bois, Lou a eu envie de s'affranchir des modèles vus dans des livres pour construire un jouet qui correspondait davantage à ses envies. Elle a choisi de faire un avion en bois plus évolué que celui présenté dans la fiche technique. Pour cela, elle a utilisé spontanément de nouveaux outils.

Les activités créatives en colonies de vacances n'ont pas pour objectif d'atteindre un résultat présenté par avance mais d'aider les enfants à exprimer leurs possibilités. Cette liberté agit directement sur la confiance des enfants, amenés à puiser dans leurs compétences et à en développer de nouvelles pour aboutir au résultat désiré.

Résoudre entre enfants les conflits du quotidien

Une journée en colonie de vacances amène inévitablement son lot de petits conflits. Cohabiter dans la chambre, partager du matériel, se mettre d'accord sur une règle de jeu... les sujets de friction sont nombreux. En étant traités rapidement, ces conflits ne s'envenimeront pas et ne gâcheront pas le reste du séjour des enfants.

Mattéo et Antoine passaient beaucoup de temps à se disputer dans leur chambre. Ils ne se reprochaient pas des choses précises mais le dialogue était difficile et houleux ! Leur animateur les a aidés à exprimer ce qu'ils ressentaient et à donner leur opinion sur ce que pouvait être une vie agréable dans la même chambre. Des règles ont alors été définies collectivement par les deux garçons lorsque les sujets de friction ont été cernés : le fait qu'aucun d'entre eux n'avait de territoire personnel dans la pièce et le fait que Mattéo laissait traîner ses affaires devant le lit d'Antoine.

L'attitude de l'adulte, qui va aider les enfants à mettre des mots sur leur colère et à parler de leurs émotions, est essentielle. Elle permet aux enfants de ne pas se contenter de l'intervention de l'animateur mais de construire une réponse ensemble, dans le respect de l'autre pour éviter que le conflit se répète. L'exercice est exigeant mais il donne aux enfants des compétences émotionnelles et sociales essentielles. Elles vont leur permettre de dominer leur colère ou leur frustration du moment et vont surtout contribuer à ce qu'ils abordent sereinement les prochains conflits, en se sachant dotés des outils nécessaires pour les surmonter.

Une véritable capacité à se prendre en charge

Enfin, la colonie de vacances agit aussi sur la confiance des enfants en leur permettant de vivre une expérience de vie collective loin de leur famille. Il faut songer que quitter le milieu protégé de la maison pour affronter des vents nouveaux sans ses parents, c'est un moment fondateur dans la vie d'un enfant. Certains y arrivent de façon presque naturelle, d'autres vivent ce saut moins aisément.

C'est le premier soir à la colonie de vacances. Au moment où l'animateur passe dire "bonne nuit", Evan triture nerveusement le haut de ses draps et dit :
"Tu sais, y'a un truc que maman t'a pas dit à la gare ce matin.
- C'était quoi ?
- Ben en fait, elle a oublié de te dire que j'étais trop petit pour partir en colonie de vacances.
- Tu penses que tu es trop petit pour passer une semaine loin de chez toi ?
- Oui. Les colonies de vacances, ça devrait être pour les plus grands que moi."

Malgré sa peur du premier soir, Evan a bien vécu le reste de son séjour, sans doute parce qu'il a découvert au fil du séjour qu'il avait en lui les ressources nécessaires pour se rassurer et pour affronter l'instant présent. Beaucoup de moments anodins d'une colonie de vacances sont une occasion pour les enfants de se révéler à eux-mêmes. Se découvrir capable faire à manger en camping, de tenir un budget de courses, de monter à bord d'un optimist, de jouer les médiateurs dans un conflit entre enfants... Les responsabilités assumées en colo sont structurantes pour les enfants et participent à la construction d'une image personnelle positive. Il semble même que certains se libèrent justement parce que leurs parents ne sont pas là. Ils peuvent alors construire une nouvelle image d'eux-mêmes, éloignée des avis parfois tranchés de leurs parents ou de leurs professeurs, et en phase avec leurs véritables aspirations.



Dans la même rubrique


Commenter cette page

Laisser un commentaire



Soyez le premier à commenter cette page !