Retrouvez Wakanga sur FacebookRetrouvez Wakanga sur TwitterLes colonies de vacances en vidéo
Mon espace personnelMot de passe oublié
Colonies de vacances été 2016 pour enfants et adolescents
Rechercher une colo

5 questions sur la séparation (côté enfant)

Passer quelques jours loin de sa famille, c'est une sacrée aventure ! Certains enfant le vivent très bien, d'autres sont plus anxieux à l'idée du départ en colonie. Voici nos meilleurs astuces pour bien préparer la séparation et aider votre enfant à franchir le cap.

Etre avec un ami peut motiver votre enfant à partir en colonie

1/ D'où vient la crainte de la séparation ?

La séparation entre vous et votre enfant peut engendrer des inquiétudes très diverses. Certains enfants ont peur notamment de la disparition de quelques rituels, qui sont importants pour eux parce qu'ils les aident à s'endormir : l'histoire avant le coucher ou le bisou avant d'éteindre. D'autres s'inquiètent pour des détails matériels, comme la gestion de leurs vêtements en votre absence. Dans les deux cas, rassurez votre enfant sur sa capacité à gérer les bouleversements induits par la colonie de vacances. Certes, les habitudes de vie ne seront pas les mêmes qu'à la maison mais il saura s'y adapter. D'ailleurs, il le fait déjà à l'école ou dans son club de sport où les règles peuvent être différentes de chez vous !


2/ Comment préparer la première séparation ?

Si votre enfant a toujours dormi à la maison, faites-lui vivre l'expérience d'une nuit chez un copain de classe : avec quelqu'un qu'il connaît déjà, dans un environnement familier, la séparation sera sans doute plus facile. Cette première expérience pourra servir de tremplin vers le séjour en colo. Multipliez également les occasions de parler du séjour : pendant un repas, en famille, etc. Si votre enfant est inquiet, le récit de copains de classe ou de ses cousins, déjà partis en colo, peut l'aider à dédramatiser ses craintes. S'il est timide, rappelez-lui que les autres enfants ne se connaîtront pas non plus : en organisant des jeux le premier jour, les animateurs du séjour vont l'aider à aller vers les autres.


3/ Comment aider mon enfant à se projeter dans le séjour ?

Commencez par lui présenter les photos du centre ou des activités, qui sont un excellent moyen de se représenter la vie à la colo. Chez Wakanga, nous mettons à votre disposition beaucoup d'images sur notre site pour que votre enfant découvre son futur lieu de vie. Ainsi, il aura déjà des repères rassurants en arrivant le premier jour et reconnaîtra certaines installations. Aidez aussi votre enfant à faire certaines choses tout seul quelques semaines avant la colo : préparer ses vêtements du lendemain, faire son lit, étendre sa serviette après la douche... Il se sentira ainsi plus confiant sur ses capacités à se débrouiller sans vous. Enfin, associez votre enfant à la préparation de sa valise : cela permettra de discuter une nouvelle fois du séjour !


4/ Quelle attitude adopter pour rassurer mon enfant ?

La peur de la séparation chez l'enfant est parfois alimentée... par les parents eux-mêmes ! Si vous sentez monter le stress à l'idée de vous séparer de votre enfant, il le ressent également ! Lisez notre article sur la première séparation (côté parent) où vous aurez quelques conseils. Veillez également à parler du séjour de façon positive et mettez de côté vos sentiments personnels : même si vous craignez de vivre difficilement la séparation, n'en parlez pas à votre enfant ! Il ne doit pas s'en sentir responsable, au risque qu'il vive mal sa colonie de vacances.


5/ Dans quel cas vaut-il mieux éviter de faire partir son enfant ?

On ne le répètera jamais assez : le projet de départ en colonie de vacances doit être communément partagé par vous et votre enfant pour être réussi. Ne faites pas partir votre enfant en colo si ses réticences sont très fortes : il est souvent préférable d'attendre un an ou deux, le temps que votre enfant gagne en maturité. Si vous avez vécu des événements familiaux compliqués (deuil, maladie, etc), le séjour est à double tranchant : il peut aider votre enfant à se changer les idées mais il peut aussi l'inquiéter. Par exemple, il est souvent difficile pour un enfant de partir durant une semaine alors que l'un des membres de sa famille est gravement malade. Appelez-nous au besoin pour en discuter, ou parlez-en à vos collègues ou amis : l'avis de plusieurs personnes peut vous aider à faire un choix.



Nos articles sur le même sujet